Le nouveau "Guide des opérateurs Bio d'Occitanie" est sorti ! 1

Le nouveau "Guide des opérateurs Bio d'Occitanie" est sorti !

Interbio Occitanie vient de ré-éditer une nouvelle version du Guide des opérateurs Bio d'Occitanie ! Ce Guide présente les acteurs de notre filières bio régionales : coopératives, transformateurs et distributeurs. Cet outil professionnel sera envoyé à tous les magasins bio de France, et distribué sur les salons professionnels du secteur.

A destination des magasins bio et autres détaillants, ce guide permet aussi de mieux se connaitre entre adhérents d'Ocebio ! Bonne lecture !

Retrouvez les informations sur les adhérents d'Ocebio sur notre Annuaire web : https://www.ocebio.fr/nos-adherents/

Vous pouvez télécharger le Guide en version PDF : cliquez ici.

Pour une recherche par critères ( par département, par filière ...), vous pouvez consulter le site d'Interbio Occitanie : https://www.interbio-occitanie.com/les-entreprises-bio-regionales/


La bio en Occitanie - chiffres 2020

La bio continue son développement en Occitanie avec une augmentation de 12% d'exploitations agricoles par rapport à 2019, pour 12 000 producteurs bio et en conversion en 2020. L'Occitanie reste donc, et de loin, la première région en nombre d'exploitation agricole bio en France (Figure 1).

Figure 1 : Effectifs régionaux de producteurs engagés en bio (Agence bio, 2021)

Cette croissance, liée aux conversions de nouvelles exploitations en bio, entraine une augmentation régulière et importante des surfaces en bio dans notre région. En 2020, on comptabilise 556 634 ha en bio dont 123 211ha sont en conversion, ce qui représente 18% au total de la SAU régionale.

Figure 2 : Evolution du nombre d'exploitation et des surfaces en bio en Occitanie (Agence bio, 2021)

L'Occitanie est ainsi la première région de France en termes de surfaces bio, elle représente 22% des surfaces bio nationales (Figure 3).

Figure 3 : Répartition régionales des surfaces certifiées bio et en conversion (Agence bio, 2021)

L'aval de la filière bio ( transformateurs, distributeurs, importateurs) continue aussi son développement (+10% par rapport à 2019) avec 3 064 opérateurs en Occitanie, ce qui représente 12% des entreprises bio françaises.

Les grandes cultures (céréales + oléagineux + protéagineux) sont les productions végétales qui dominent en Occitanie avec 140 010 ha engagés en bio (Figure 4). La vigne (51 100 ha) et les fruits et légumes (14 987 ha) ont également une part importante dans la région. L’élevage n'est pas en reste : les surfaces fourragères représentent plus de la moitié des surfaces bio d'Occitanie (308 272 ha).

Figure 4 : Productions végétales en mode de production biologique - Hectares en bio et conversion (Agence bio, 2021)

Le Gers s'impose comme le département leader en Occitanie en termes d'engagement de surfaces et de producteurs bio, notamment en grandes cultures (Figure 5). Il s'agit du département qui regroupe le plus de producteurs bio avec 1 785 cultivateurs certifiés bio. Avec ses 103 319 hectares certifiés bio et en conversion, il comptabilise la plus grande surface bio de France.

Figure 5 : Répartition des surfaces certifiées bio et en conversion par filière et département en Occitanie (Agence bio, 2021)

En synthèse, les chiffres clés de la Bio en Occitanie - 2020 :

  • 1er rang national en nombre d'exploitations agricoles certifiées bio : 12 000 exploitations en bio en Occitanie en 2020.
  • Avec 556 634 hectares, l'Occitanie domine largement les autres régions en terme de surfaces certifiées bio et en conversion.
  • 18% de la Surface agricole d'Occitanie est désormais en Bio !
  • Elle se positionne 3ème sur le podium national avec ses 3 064 opérateurs de l'aval , après la région Rhône-Alpes-Auvergne et l'Île de France.

Pour plus d'informations : https://www.interbio-occitanie.com/connaitre-la-bio/chiffres-cles-de-la-bio/


Planet Score : un outil pour l'affichage environnemental des produits agricoles et agro-alimentaires ?

Le SYNABIO, l'ITAB ainsi que 15 autres ONG et acteurs de l'agroalimentaire ( FNAB, WWF, FNE, AGIR pour l'environnement, UFC Que Choisir ...) demandent que le futur affichage environnemental soit fiable et pertinent ! L'enjeu est de taille, il s'agit d'indiquer aux consommateurs quels sont les produits alimentaires les plus vertueux, les moins impactants pour l'environnement.

Télécharger le communiqué de presse : ici

L'ITAB , Sayari et Very Good Future ont donc construit un outil : le PLANET-SCORE. Basée sur l’ACV, cette proposition intègre les avancées scientifiques récentes sur les impacts des pesticides sur la santé et l’environnement, les impacts des pratiques sur le climat et la biodiversité et synthétise cette évaluation multicritère dans un score composite, intuitif et visuel, en phase avec les attentes des consommateurs.

https://www.youtube.com/watch?v=2YS0hpEyf5s

En application de la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à l’économie circulaire, une expérimentation de 18 mois a été engagée par le Gouvernement français pour définir, d’ici fin 2021, un affichage environnemental destiné aux produits alimentaires. Un appel à projets a été lancé fin septembre 2020 afin de recueillir les propositions pour ce futur affichage.
Les pouvoirs publics ont retenu la méthode de l’analyse du cycle de vie (ACV) comme « socle de base » de ces travaux, et en particulier la base de données Agribalyse de l’ADEME qui compile les impacts environnementaux des produits agricoles et alimentaires estimés selon cette méthode.

Dès décembre 2020, les acteurs de la bio, mais aussi les associations de consommateurs et ONG de protection de l'environnement se sont alarmés des premiers résultats issus de cette base de données Agribalyse. En effet plusieurs d'enjeux cruciaux tels que l'impact des pesticides, climat, biodiversité et bien-être animal, sont aujourd'hui pas ou mal couverts actuellement en ACV. L’ITAB a rapidement réagit et relevé des limites et des failles dans la base de données Agribalyse 3.0 diffusée publiquement en septembre 2020 par l’ADEME, et a alerté sur les conclusions erronées qui peuvent découler de son utilisation en termes d’affichage environnemental, et donc d’agriculture et d’alimentation soutenables.

Plus d'info sur le site : http://itab.asso.fr/activites/Agribalyse.php

le PLANET SCORE : un score simple mais pas simpliste !

L’ITAB et ses partenaires apportent donc aujourd’hui une méthode et un format d’affichage mobilisant des connaissances scientifiques afin d’éclairer et orienter les décisions vers une alimentation plus vertueuse pour la santé des hommes et de la planète, de la fourche à la fourchette. L'outil proposé par l'ITAB corrige en partie les ACV et les complète avec des indicateurs complémentaires nécessaires à la bonne compréhension des impacts environnementaux des produits agricoles.

L'ITAB propose des avancées méthodologiques précises et étayées par la bibliographie sur trois volets majeurs :
i) les pesticides, leurs effets sur la santé des écosystèmes et sur la santé des hommes, en incluant les résidus dans l'alimentation,
ii) le climat, incluant le stockage de carbone dans les sols ; nos développements permettent de prendre en compte les émissions de gaz à effet de serre (corrigées), mais aussi de tenir compte de certaines pratiques considérées comme stockantes (étude INRAE 4 pour 1000, Pellerin et al., 2019))
iii) la biodiversité, en prenant en compte l'impact des pratiques agricoles, et de pratiques au niveau du « paysage » telles que la taille des parcelles, la présence de haies etc...

Il est également proposé d’apposer une information relative au bien-être animal, car les pratiques en termes de modes de production ont des impacts environnementaux différenciés. Par conséquent, il nous semble nécessaire de porter à connaissance cette information complémentaire aux consommateurs.

L’information consommateur est ainsi fournie sous un format composite, avec l’affichage de quatre indicateurs en plus d’un score agrégé. Les études qualitatives réalisées en magasin, en enseignes bio et conventionnelles, et l’étude quantitative menées auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française ont montré que ce format répondait aux attentes de transparence et d’information sur des critères clés pour les consommateurs et que de ce fait il activait des leviers puissants en termes de changements de comportements.

Le SYNABIO, l'ITAB et leurs partenaires appellent désormais les pouvoirs publics à :

  • Se saisir du Planet-score comme référence pour le futur affichage environnemental des aliments
  • Corriger les données relatives à l’impact écologique des produits et rectifier les biais présents dans la base de données officielle Agribalyse.

Forum Ocebio : pour échanger en direct entre entreprises de la bio 2

Forum Ocebio : pour échanger en direct entre entreprises de la bio

Un nouveau service réservé aux adhérents d'Ocebio !

OCEBIO vous propose d'échanger entre adhérents au sein d'un nouvel espace : le forum Ocebio !

Pour vous connecter, cliquez sur le lien suivant  ​forum.ocebio.fr 

ou cliquez sur le bouton "FORUM", dans le bandeau en haut de votre écran.

Objectifs de ce forum : Faire vivre notre réseau et permettre aux entreprises bio et à leur salariés d'échanger en direct sur des sujets liés à la bio. Ce forum est donc un outil professionnel facilitant la communication directe entre les membres.

Vous avez une question ? Les entreprises du réseau Ocebio auront surement la réponse !

Postez votre question sur le forum !

Pour vous connecter, demander vos identifiants et mot de passe à amelie.berger(a)ocebio.fr

Le Forum Ocebio est organisé autour de 6 forums thématiques :

-Développement commercial et marchés

-Sourcing / Filières

-Transformation / Qualité

-Réglementation Bio

-RSE

-Petites annonces et mutualisation

Le mode d'emploi et les règles de bonne pratique du Forum sont consultables dans le document à télécharger ici.

Nous vous attendons nombreux sur notre Forum pour des échanges nombreux et constructifs !


Biodiversité : les entreprises bio s'engagent !

Le SYNABIO a engagé un travail sur le sujet de la Biodiversité avec plusieurs entreprises bio motivées par ce sujet, afin de faire reconnaitre que le Cahier des charges et les pratiques de l'agriculture biologique ont un effet positif sur la biodiversité, mais aussi pour aller plus loin et faire progresser la Bio en faveur de la biodiversité.

L'érosion de la Biodiversité est un enjeu environnemental majeur et les acteurs de la filière bio, des agriculteurs aux entreprises jusqu'aux distributeurs souhaitent s'engager en faveur de la protection du vivant et de la biodiversité !

Le groupe de travail du SYNABIO a abouti à la définition d’une vingtaine d’indicateurs de progrès pour les filières bio, tant au niveau de la production agricole que de la transformation, ainsi qu'à la rédaction d'un Guide pédagogique à destination des entreprises bio : "Comprendre et préserver la biodiversité dans les chaînes de valeur bio" .

"Si l’agriculture biologique constitue une base solide pour préserver la biodiversité, le SYNABIO considère qu’il est essentiel pour le secteur de se fixer des objectifs de progrès complémentaires aux exigences du règlement bio européen en cohérence avec la progression des connaissances scientifiques et des attentes de la société civile. La bio doit rester un modèle pionnier et exemplaire en matière de biodiversité."

cliquez sur l'image pour télécharger le Guide

Centrale d'achat - Optimisez vos achats grâce au collectif !

OCEBIO est partenaire de la centrale d’achat de l’AREA Occitanie.

Cette centrale d’achat permet aux adhérents d'OCEBIO de bénéficier de prix négociés et intéressants sur une sélection de services et de produits :
Laboratoire d'analyses / Emballages secondaires / Entretien - Hygiène / Fournitures - mobiliers / Location, entretien du linge professionnel / Communication & Téléphonie / Gestion des nuisibles

L’objectif de ces achats groupés est de mutualiser vos besoins les plus significatifs avec les besoins de l'ensemble des adhérents ce qui nous permet d'obtenir des conditions préférentielles inaccessibles individuellement.

Ce service est totalement flexible et sans contrainte :
=> Vous gardez votre indépendance en achetant directement aux fournisseurs et vous bénéficiez de la force du réseau pour acheter la meilleure qualité au meilleur prix !
=> Vous êtes totalement libre de vous fournir ou non chez les fournisseurs référencés et vous n'avez pas de volumes d'achats minimum pour bénéficier des tarifs négociés !
=> Lorsque vous passez commande chez le fournisseur de votre choix , il vous suffit de préciser que vous êtes adhérents à OCEBIO et que vous souhaitez bénéficier du tarif de la centrale d’achat AREA Occitanie. (les fournisseurs sont au courant et disposent de la liste de nos adhérents afin de vérifier puis de vous accorder le tarif préférentiel). Vous pouvez demander ces avantages y compris si vous vous fournissez déjà chez ces fournisseurs.

Pour consultez la liste des fournisseurs, des produits et des services disponibles dans cette centrale d’achat , vous pouvez consultez le catalogue de la centrale d’achat : cliquez ici pour télécharger le catalogue de la centrale d'achat 2021.

Ce service est réservé aux adhérents à jour de leur cotisation.

Pour plus d'information : contactez Amélie : amelie.berger(a)ocebio.fr


Guide de la Distribution bio en Occitanie et Nouvelle Aquitaine

Ce Guide de la Distribution bio a pour objectif d'aider les entreprises bio et les producteurs bio à mieux connaitre les acteurs de la distribution bio. Dans la première édition de ce Guide nous avons recensé une vingtaine de distributeurs : réseaux de magasins bio spécialisés, grossistes bio qui fournissent les magasins indépendants, grande distribution, acteurs du e-commerce.

Télécharger le Guide en version pdf, en cliquant ici.

Au-delà de la présentation de la structure, ce Guide apporte aussi des éléments de compréhension sur le fonctionnement du distributeur ( qualification de l'offre, logistique, ...) et comment se passe le référencement de nouveaux fournisseurs.

Espérant que ce Guide vous aide à mieux distribuer vos produits , nous vous souhaitons une bonne lecture.

NB : ce Guide n'est pas exhaustif, mais il sera complété en fin d'année, par de nouvelles fiches descriptives. Les mises à jour seront mises en ligne au fur et à mesure.


Consommation Bio - Mars 2021 3

Consommation Bio - Mars 2021

Des courses à l'assiette, l'année COVID bouleverse tout, sauf les envies de BIO !

Le 11 mars 2021, l'Agence bio a présenté son Baromètre de la consommation et la perception des produits biologiques en France, réalisé par l'Agence bio et Spirit Insight.

Tous les chiffres dans le dossier de presse : à télécharger en cliquant ici.

Quelques grandes tendances à retenir :

  • En 2020, la grande tendance du "Manger responsable" : manger sain et local a été confirmée pendant la crise du COVID et semble s'installer de manière durable.
  • La bio a été plébiscitée pendant la crise COVID et les confinements. La bio est désormais ancrée dans la consommation de la majorité des français. De nouveaux consommateurs se mettent au Bio.
  • Les jeunes, plus sensibles à la protection de la planète, se tournent vers la bio pour des raisons environnementales. ( là où le consommateur bio se disait habituellement plus motivé par la préservation de sa santé).

ADEME : Tremplin pour la transition écologique des PME

Dans le cadre du Plan de relance, l'ADEME a mis en place un nouveau dispositif d'aide permettant d'accompagner très concrètement les investissements en faveur de la transition écologique des PME. Ce dispositif "Tremplin pour la transition écologique des PME" est une sorte de guichet unique qui permet de faire subventionner un large panel d'actions, telles que des diagnostics ( bilan gaz à effet de serre, gestion des déchets, mobilité/transport...) mais aussi des actions très concrètes dans les domaines suivants :

  • rénovation des bâtiments / économie d'énergie
  • éclairage
  • efficacité énergétique des équipements de froid
  • isolation et ventilation
  • production de chaleur ou de froid
  • mobilité ( véhicules électriques)
  • économie circulaire et gestion des déchets
  • écoconception et labélisation

La liste détaillée des actions financées est disponible en cliquant ici.

Pour faire une demande d'aide et pour toutes les informations sur ce dispositif, consultez le site de l'ADEME : https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/dispositif-aide/tremplin-transition-ecologique-pme

Conditions d’éligibilité
- Le bénéficiaire doit être une TPE ou PME installée en France, à l’exclusion des autoentrepreneurs.
Opérations éligibles
- Un ou plusieurs investissement et/ou étude, sur la base d’une liste pré-définie. (cf liste ci-dessus)

- Pour la plupart des investissements ou études, des devis doivent être présentés lors de la
demande d’aide.

Modalités de calcul de l’aide
- Aide forfaitaire pour chacun des investissements ou études,

- Le montant total d’aide demandé doit être supérieur à 5 000 € et inférieur à
200 000 € par entreprise

Plus d'informations sur les dispositifs de l'ADEME et le Plan de Relance : https://www.occitanie.ademe.fr/expertises/france-relance-presentation-des-dispositifs-daides-de-lademe


Brexit - quels impacts pour l'agro-alimentaire ?

Plus de quatre ans après le referendum britannique et à l'issue d'une longue négociation, un accord de commerce et de coopération entre l'Union européenne et le Royaume-Uni a été signé le 30 décembre 2020. Il est appliqué de manière provisoire depuis le 1er janvier 2021, en attendant sa ratification par le Conseil de l'Union européenne et le Parlement européen. Cette ratification devrait avoir lieu durant le premier trimestre 2021. Le 1er janvier 2021 a aussi marqué la fin de la période de transition, à l'issue de laquelle le Royaume-Uni est pleinement devenu un État tiers de l'Union européenne, sur le territoire duquel le droit européen ne s'applique plus.

Cet accord et ce passage au statut d'État tiers ont déjà et vont avoir de nombreuses conséquences pour les acteurs des secteurs agricoles et agroalimentaire.

Le document téléchargeable ( cliquez ici) vous fournit une première analyse des principaux aspects de l'accord concernant nos secteurs. Elle récapitule également les principaux changements intervenus au 1er janvier 2021 du fait du passage du Royaume-Uni du statut d'État membre à celui d'État tiers.

Des informations complémentaires sont disponibles sur les sites ci-dessous :

N'hésitez pas à nous faire remonter d'éventuelles difficultés que vous rencontrez en lien avec le Brexit. par mail : amelie.berger@ocebio.fr